Vous êtes ici

 

Reconversion de bureaux.

Quand les bureaux se transforment en école
Depuis la fin des années nonante, la Région de Bruxelles-Capitale connaît une croissance continue de sa population (+24% de 1996 à 2015).
 
L’augmentation de la population bruxelloise s’est concentrée sur les catégories d’âge les plus jeunes entraînant rapidement des besoins supplémentaires au niveau des crèches et des écoles fondamentales. Le besoin de places supplémentaires s’est ensuite répercuté sur les établissements d’enseignement secondaire. Depuis 2012, cinq nouvelles écoles secondaires ont ainsi vu le jour en Région de Bruxelles-Capitale. À la rentrée de septembre 2016, la Région de Bruxelles-Capitale comptera encore une école secondaire supplémentaire.  
 
Au total, ces six nouvelles écoles secondaires permettront la création de près de 3.800 places.
 
Et, élément plutôt innovant, ces six écoles secondaires sont réalisées au sein de bâtiments déjà existants. Quatre d’entre elles sont par ailleurs le résultat d’une reconversion de l’usage du bâtiment, passant d’une affectation de bureaux à une affectation d’équipement scolaire.
 
Nom de l'école Rôle linguistiqueAdresseCapacité de l’écoleAnnée d'ouverture
Athénée Marguerite YourcenarFRRue Claessens 10, Bruxelles6002012
Collège des EtoilesFRAvenue de la Métrologie 5, Bruxelles7002014
Ecole ActiveFRRue de Stalle 70-82, Uccle6002014
De l'autre côté de l'écoleFRChaussée de Wavre 1789, Auderghem5502014
La VertuFRChaussée de Haecht 138, Schaerbeek6602015
Ecole second'Air SingelijnFRPlace des Carabiniers 18, Schaerbeek6002016
 
Mais pourquoi les promoteurs de ces écoles se lancent-ils dans de telles opérations ? Les raisons sont diverses : rapidité d’exécution, rareté et coût du foncier à Bruxelles, localisation idéale, opération de rénovation urbaine…
 
Ce mode opératoire présente également de nombreux avantages pour la Région de Bruxelles-Capitale : augmentation de la mixité fonctionnelle des quartiers, redynamisation des quartiers via l’occupation d’immeubles vides ; économie d’énergie très importante par rapport à une démolition-reconstruction….
 
Afin d’apporter un éclairage sur le processus de reconversion d’immeubles de bureaux ou d’entrepôts en équipement scolaire, deux architectes, monsieur Sébastien Causin (Fabrique d’espaces sprl) pour le projet de l’Autre côté de l’école et monsieur Grégoire Verhaegen (Bureau Arter) pour le projet de l’Ecole active, ont accepté de répondre à une série de questions.
 
Si ces opérations de reconversion s’inscrivent par essence dans un cadre relativement strict, les interventions des architectes démontrent que les contraintes sont bien souvent sources de créativité.
 
« …ce qui est intéressant, c’est le travail sur la gestion des contraintes, sur le programme, sur la créativité à mettre en œuvre pour s’en sortir avec un budget limité. »
 
 
 
 
« Comment transformer un lieu industriel en une école accueillante ? : c’est une question vraiment intéressante. Et ce n’est pas si compliqué : les jeunes sont habitués à l’iconographie des jeux vidéo, qui se basent beaucoup sur des lieux réappropriés ; et ils font la fête dans des espaces anciens qui ont été réinvestis. »
 
 
Afin de faciliter la reconversion d’immeubles de bureau en équipement scolaire, le Service Facilitateur École et le Département Connaissance territoriale de l’ADT développent un cadastre des immeubles de bureau convertibles en école.
Sur demande à l’adresse suivante : facilitateur-ecole@adt.irisnet.be, l’ADT vous fera parvenir le listing des immeubles de bureaux convertibles en équipement scolaire dans le périmètre que vous aurez précisé.
 
Toutes les nouvelles écoles ne se réaliseront toutefois pas dans des immeubles existants. C’est pourquoi le Service Facilitateur École et le Département Connaissance territoriale développent également un cadastre des terrains disponibles pour la fonction scolaire.
Sur demande à l’adresse suivante : facilitateur-ecole@adt.irisnet.be, l’ADT vous fera parvenir le listing des terrains disponibles pour la fonction scolaire.