Vous êtes ici

 

Actualités. Nieuws.

07/03/2014
ECOLES
Le point sur les places scolaires
À l’initiative du Gouvernement, l’ADT évalue, depuis 2011, l’offre et les besoins en places scolaires et le potentiel foncier, et ce à l’échelle des quartiers.
 
Au cours l’année 2013, l’ADT a rencontré un large panel d’acteurs impliqués dans la création de places scolaires. Elle a entre autres effectué un tour des 19 communes. Les objectifs de ces rencontres étaient de:
  • recueillir un maximum d’informations permettant d’analyser les enjeux qui conditionnent la création de places scolaires;
  • valider les constats et projections sur les besoins en places scolaires programmée ;
  • actualiser le recensement des lieux susceptibles d’accueillir des nouvelles places scolaires (Cadastre des potentialités foncières, réalisé en 2011);
  • affiner l’analyse territoriale en précisant les éléments de contexte;
  • recueillir des informations sur les difficultés rencontrées dans la programmation de places scolaires;
  • établir des contacts pérennes, particulièrement avec les communes, ainsi qu’un suivi permanent avec les pouvoirs organisateurs et les pouvoirs subsidiants.
À partir de ces informations, l’Agence a rédigé une note de suivi de la programmation d’équipements scolaires en Région de Bruxelles-Capitale
Elle présente:
  • le nombre de places créées et programmées par commune, tous réseaux confondus;
  • une cartographie des quartiers prioritaires et des potentialités foncières;
  • une série de problématiques locales (impact de l’évolution démographique, difficultés de mise en œuvre, qualité des infrastructures…) identifiées par les communes et d’autres acteurs liés directement ou indirectement à la thématique.
L’Agence actualisera régulièrement la note de suivi avec les éléments fournis par les acteurs de l'enseignement impliqués dans sa rédaction. Consultez fréquemment le site Internet de l’ADT.
 
 
Afin de s’adapter plus rapidement à l’évolution des besoins, l’Agence élabore actuellement un «Monitoring de l’offre scolaire». Il permettra de:
  • connaître de manière plus précise et régulière les besoins des quartiers;
  • prendre en compte les grandes opérations de logements qui amèneront de nouveaux habitants dans les quartiers.
Cet outil sera alimenté grâce à la collaboration de l’ADT et des administrations régionales de l’Urbanisme, de la Tutelle sur les communes, des Marchés publics et de la Rénovation urbaine. 
Il sera un véritable outil d’appui à la gouvernance, entre autres pour le futur «Facilitateur Ecoles», chargé de la coordination du montage des dossiers administratifs pour assurer de la faisabilité des projets dans les meilleurs délais.