Vous êtes ici

 

Un territoire, des populations.

Un territoire aux atouts souvent méconnus

La Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP) comprend un ensemble de quartiers denses et centraux de la Région (16% des habitants pour 9% du territoire régional), caractérisée par une grande diversité de populations.

Ce territoire est traversé par le Canal, qui devient un pôle important d’attractivité. Il regroupe 5 des 10 zones prioritaires de développement régionales (Tour et Taxis, Schaerbeek Formation, Gare de l'Ouest, Quartier Midi et Botanique), 8 contrats de quartiers commerçants et un réseau de plus en plus important de lieux d'événements, d'expositions et de spectacles (Tour et Taxis, les Caves de Cureghem, le Botanique, le Wiels, les Halles de Schaerbeek…). Il est également un pôle économique important (Port de Bruxelles, Quartier Nord, Centres d'entreprises...).

Ces multiples initiatives et atouts positionnent d'ores et déjà ce territoire comme une zone stratégique pour le devenir de la Région de Bruxelles-Capitale.

Un territoire qui concentre les financements européens et régionaux

Depuis 20 ans, la Région et les pouvoirs locaux portent une attention particulière aux anciens quartiers industriels et ouvriers situés au cœur de Bruxelles.

Ainsi, dès 1994, la Région sollicite des financements européens (Urban, Objectif 2, FEDER…) pour soutenir le développement de ces quartiers dits « défavorisés ». Ils renforcent les dispositifs existants : contrats de quartier durables, création de logements moyens, aménagement d'infrastructures et d'espaces publics, primes à la rénovation de l'habitat...
Ces efforts entrainent une nouvelle dynamique urbaine et socio-économique.

Pour amplifier ce mouvement positif, l'Europe et la Région ont décidé d'investir prioritairement dans ces quartiers près de 160 millions d'euros pour la période 2007-2013. Ces nouveaux moyens permettent de financer 34 projets à vocations économique, environnementale et sociale. Le projet de Marketing urbain vient en support de ces projets, pour améliorer l’attractivité et l’image de cette partie de la ville. Il est doté d'un budget de 3.226.660 euros pour mener des actions jusqu’à fin 2014.