Vous êtes ici

 

Plan d'actions 2016.

Le programme bruxellois pour l'enseignement: les actions du Service Facilitateur École en 2016
Le «Programme bruxellois pour l’enseignement» fait partie des chantiers de la Stratégie 2025 visant à renforcer le développement économique et l’emploi en Région bruxelloise à l’horizon 2025.
 
Ce programme, porté par le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, la Ministre de l’Education, et le Ministre-Président de la Vlaamse Gemeenschap Commissie, comprend 19 chantiers dont 9 sont à mettre en œuvre par le Service Facilitateur École de la Région bruxelloise, piloté par la Facilitatrice École.
 
Le plan d’actions 2016 du Service Facilitateur École a été présenté, ce 4 février 2016, au Comité d’expertise École. Cet organe rassemble les acteurs communautaires et les acteurs régionaux intervenant dans le processus de réalisation d’un équipement scolaire. Il assiste la Facilitatrice École dans la réalisation de ses missions.
 
Le plan d’actions 2016 du Service Facilitateur École découle des priorités annuelles du Programme bruxellois pour l’enseignement décidées lors du Sommet social d’octobre 2015.
 
Il s’articule autour de deux volets stratégiques d’aide à la décision en matière d’infrastructures scolaires et d’actions opérationnelles visant à faciliter la création et à améliorer la qualité, l’intégration urbaine des écoles.
 
Au niveau stratégique, le Service Facilitateur École va poursuivre le développement du monitoring de l’offre et de la demande scolaire. L’objectif de cet outil est de fournir des données objectives relatives aux besoins en création de places dans l’enseignement à Bruxelles.
 
Le Service Facilitateur École va également poursuivre le développement d’outils visant à assister et à conseiller les porteurs de projet scolaire dans le choix de localisation de leur projet. Il s’agit notamment de cartographier les immeubles/terrains potentiellement utilisables pour la fonction scolaire et de cartographier les besoins en équipements scolaires découlant des développements immobiliers au sein de la Région.
 
Au niveau opérationnel, deux importants chantiers vont démarrer en 2016.
 
Le premier chantier vise à améliorer l’environnement scolaire et à ouvrir l’école sur son quartier.
 
Comment ? En mettant en place des contrats « École » ayant pour objectif :
  • de développer des schémas d’aménagement territorial aux alentours des écoles qui prennent en compte les politiques de mobilité, d’espace vert, de propreté, d’éclairage public, de prévention, d’infrastructures sportives…
  • d’ouvrir la possibilité que l’équipement scolaire soit investi par d’autres acteurs en dehors des heures scolaires (enseignement pour adulte, formation, activités culturelles, sportives…).
Le contrat « École » sera développé en partenariat avec les communautés, les écoles, les communes, les associations de quartier et les administrations régionales concernées.
 
Concrètement, en 2016, le Service Facilitateur École va lancer un appel à projets en vue de sélectionner 3 écoles pilotes.
 
Dans un premier temps, l’environnement intérieur et extérieur des écoles sera analysé en vue d’établir un diagnostic identifiant les pistes d’amélioration de l’intégration urbaine de l’école, et les possibilités d’augmenter l’offre d’activités extra-scolaire tant pour le public de l’école que pour le public extra-scolaire.
 
Ce diagnostic s’accompagnera d’un plan d’actions et d’investissements à réaliser (y compris une évaluation budgétaire et un échéancier de réalisation).
 
La réalisation des investissements programmés devrait démarrer à partir de 2017.
 
Le deuxième chantier vise à améliorer la qualité des bâtiments scolaires en Région de Bruxelles-Capitale.
 
A côté du besoin quantitatif en places scolaires se pose la question de la qualité des infrastructures scolaires. En 2016, le Service Facilitateur École va lancer une étude sur la qualité des bâtiments scolaires en en Région de Bruxelles-Capitale. L’objectif est d’étudier sur base d’un échantillon d’écoles des problématiques récurrentes en matière de qualité de l’infrastructure et d’intégration urbaine. Une attention particulière sera portée aux thématiques en lien avec les compétences régionales (Règlement Régional d’Urbanisme - RRU, normes de prévention incendie, utilisation rationnelle de l’énergie, gestion de l’amiante, confort acoustique, accessibilité de l’école…).
Sur base de ces constats, l’étude proposera des pistes de réflexion et des actions permettant une meilleure utilisation de l’espace existant des écoles en vue d’une amélioration de la qualité des infrastructures scolaires et de leur insertion dans la Ville.
L’étude fera l’objet d’une publication. Elle sera mise à disposition de tous les acteurs scolaires à Bruxelles.
 
Le service Facilitateur École va par ailleurs poursuivre l’aide individualisée apportée aux porteurs de projets scolaires et mettre en ligne un guide pratique regroupant sur un même support les informations utiles pour la réalisation d’un investissement scolaire (procédures administratives, réglementations, conseils pour développer un projet de qualité…).
 
En 2016 également, le Service Facilitateur École va s’atteler à travailler au chantier du décrochage scolaire. Le Dispositif d’accrochage scolaire intégrera ainsi le Service Facilitateur École dans le courant du deuxième trimestre 2016.