You are here

 

Elaboration d'un cadre de référence commun.

Matinées de travail (11 et 18 décembre 2013)

En vue de poursuivre la dynamique, des ateliers ont été organisés afin de travailler sur:
  • l’amélioration des processus participatifs;
  • la définition des rôles du futur pôle d’expertise.
Une cinquantaine d’acteurs de la participation et du développement urbain de la Région bruxelloise ont participé à ces matinées de travail.
 
Dans le cadre de l’amélioration des processus participatifs, les thèmes suivant ont été abordés:
  • Gouvernance et transversalité;
  • Créer les conditions de la participation en Région de Bruxelles-Capitale;
  • Critères de qualité et d’évaluation.
Ces matinées ont relevé trois enjeux essentiels pour la participation en Région bruxelloise:
  • la nécessité de garantir des processus participatifs de qualité en amont et durant le développement des grands projets, en faisant participer le public le plus largement possible;
  • la nécessité d’organiser la participation comme un processus long, intégrant des critères de qualité;
  • la nécessité de disposer d’un lieu centralisant l’information entre les différents acteurs d’un projet urbain et de mieux garantir les relais entre les décideurs et les différentes parties prenantes du projet.

Le futur pôle d’expertise assumera 5 rôles essentiels:

  • Facilitation et accompagnement
Le pôle facilitera les relations entre les acteurs: il les informera, les formera, les conseillera et les fera coopérer.
 
Le pôle facilitera la planification de la participation entre les différentes parties prenantes. Il accompagnera les porteurs de projets publics dans la mise en place de processus participatifs (rédaction du cahier des charges, identification des étapes, méthodes…) dès le début des projets urbains, afin de proposer des processus contribuant à la leur qualité.
 
  • Coordination
Le pôle coordonnera les acteurs (publics, privés et société civile) et les temporalités des projets urbains avec les temporalités des processus participatifs.
 
  • Information
Le pôle sera un centre d’information. Il informera sur les diverses méthodes et démarches participatives existantes. Elles seront mutualisées en un lieu facilement identifiable.
 
Le pôle sera également un médiateur de l’information. Il relaiera l’information entre les acteurs des projets et les décideurs, dans le cadre d’un projet urbain.
 
  • Évaluation
Le pôle évaluera la qualité du processus participatif et la qualité du projet urbain. Il facilitera la mise en place de ces procédures tout au long du projet urbain.
 
  • Formation
Le pôle proposera des formations pratiques, adaptées au contexte bruxellois, à destination de publics ayant déjà une expérience dans les pratiques participatives (décideurs, fonctionnaires, opérateurs techniques...).
 

Étude de cas (19 février 2014)

L’ADT a également cherché à vérifier les enjeux fondamentaux de la gestion des processus de participation et d’identifier le rôle que pourrait jouer le pôle dans le cadre d’une situation urbaine «complexe»
 
Une étude de cas a permis d’étudier une ville imaginaire, nommée «LXB». Celle ville présentait des enjeux urbains ainsi que des scénarios de développement similaires à Bruxelles.
 
En matière de gestion des processus de participation, une série d’éléments ont été mis en avant: 
  • l’identification des parties prenantes, de leurs rôles et impacts;
  • la compréhension des acteurs (spécifiquement ceux qui ont un impact économique) et leur cadre d'analyse des risques – rentabilité par rapport aux projets concernés;
  • les analyses du contexte et des interrelations potentielles entre parties prenantes;
  • la récolte des données;
  • la préparation minutieuse des entretiens;
  • le choix et l’usage adéquat d’outils d’écoute et d’animation
Ces nécessités balisent le mode opératoire du futur pôle d’expertise. Dans le cadre d’un projet urbain complexe, celui-ci devrait :
  • mener des campagnes de sensibilisation et d’information auprès des citoyens, mais aussi auprès des professionnels;
  • mettre en place de cycles et de modules de formation pratique et progressifs;
  • aider à la mise en place de processus de participation adaptés en fonction des enjeux des projets urbains;
  • aider l’apprentissage d’outils d’écoute et d’animation;